L’atelier / galerie La Jetée est un espace proposant expositions, librairie alternatives, atelier de sérigraphie artisanale, labo-photo argentique, maison de microéditions, cabine de montage, entouré de créateurs et d’artisans. La Jetée est un lieu pluriel qui se concentre sur l’associatif, le collectif, la synergie et le partage de connaissances. Il vous sera donc possible de venir, en plein après-midi, découvrir les dernières éditions reçues, siroter une bière artisanale, suivre une formation en sérigraphie, développer sa dernière pellicule tout juste rentré de voyage, ou se perdre dans l’exposition du moment.

Actualité

Dove Perspicacius revient à la Jetée pour les Fêtes 2018

 

Suite à l'engouement suscité par son exposition à la Jetée en 2016, et l'insistance (voir les menaces) avec laquelle vous nous avez demandé de la ré-inviter, nous sommes heureux de vous annoncer que Dove Perspicacius A.K.A Claire Wallois revient en résidence à la Jetée pendant 15 jours. Dès le 06 décembre et pendant une quinzaine de jours vous pourrez passer commande d'un ex-voto réalisé sur mesure (C.F exemples) le cadeau idéal, original et à prix raisonnable (10/150€)
VENEZ CÉLÉBRER AVEC NOUS LE RETOUR DE L'ARTISTE LE JEUDI 06 DÉCEMBRE À PARTIR DE 18H30
(L'occasion aussi de découvrir ou redécouvrir l'expo de Mike Diana, exposition interdite au mineur)

Cannibals Kids,
Une exposition de Mike Diana
(Exposition réservée à un public majeur et averti)
Du 23 novembre 2018 au 15 janvier 2019 à La Jetée.

Vernissage jeudi 22 novembre à 19h !
Né en 1969 à New York, Mike Diana déménage à l’âge de 10 ans à Largo, en Floride. Il y reçoit une solide éducation catholique mais, dégoûté par les sermons sur la peur de finir en enfer, il arrête d’aller à l’église vers l’âge de 16 ans.

Dès 1987, il publie à l’école de courts récits distribués sous le manteau, dans lesquels il met en scène le massacre sanguinaire des professeurs de son collège. Il lance l’année suivante ses fanzines «HVUYIM», puis «Angel Fuck», avec un ami originaire de New York, vouant lui aussi une sainte haine à la Floride conservatrice. Les publications se font connaître via les réseaux alternatifs et se vendent surtout par voie postale en dehors de l’État.

En 1991, Mike Diana est soupçonné dans l’affaire Gainsville, qui concerne le meurtre parfois accompagné de viol de cinq étudiants. Des scènes de violence dessinées par Diana sont considérées comme proches des circonstances des crimes non-élucidés. Lorsqu’une analyse ADN réalisée par le FBI l’innocente complètement, tout son dossier est transféré à Largo. Michael Flores, policier local, découvre alors horrifié quelques «Boiled Angel» comics.
 
Influence majeure pour des artistes comme Johnny Ryan ou Benjamin Marra, le travail de Mike Diana, loin d’être le sujet d’un délire intimiste pervers, doit se lire comme le portrait grimaçant d’une certaine Amérique, celle des petites villes conservatrices où l’on s’ennuie, tiraillées entre individualisme, pression religieuse et étiquette sociale.

Par son histoire, Mike est devenu un symbole de la liberté d’expression, l’un des piliers de la contre culture Américaine contemporaine, et nous sommes fiers de l’accueillir pour cette exposition à la Jetée.


Nous contacter

La Jetée

80 rue du faubourg Figuerolles

34070 MONTPELLIER

contact@la-jetee.fr
0983020982

Horaires

 Du Mardi au Samedi

14h -18h

Sauf jours fériés